> Accueil  > …   > Le stationnement

  Le stationnement

Une offre de stationnement à optimiser

Sur l’ensemble du territoire d’agglomération, la plupart des communes sont bien pourvus en places de stationnement y compris pour les places de stationnement réservées de type personnes handicapées, places de livraisons, deux roues, etc. Sur Antibes, l’offre de stationnement publique gratuite et payante est relativement importante, avec 65 places à l’hectare (moyenne CERTU 30 pl/ha). Les projets de stationnement public au sol et en ouvrage représentent une hausse de 10% environ de l’offre de stationnement actuelle pour les deux prochaines années.

Sur certains secteurs, une gestion adaptée du stationnement, en fonction des types d’usagers pourrait être mise en place. Il pourrait être différencié les secteurs commerçants, les secteurs résidentiels, etc afin d’organiser le stationnement en ville.

Le besoin de respect de la réglementation dans les secteurs denses

Dans les grands centres urbains, tels qu’Antibes et Vallauris, l’offre de stationnement est cohérente au regard du nombre d’habitants. A Antibes, le taux d’occupation des places de stationnement sur voirie est excédentaire à son offre. En revanche, les parcs publics de stationnement ont des réserves de capacité importante.

Photo : mauvais stationnement à AntibesPhoto : mauvais stationnement à Antibes

Les problèmes rencontrés se situent au niveau du respect et de la surveillance des zones de stationnement réglementées. Le manque de respect de la réglementation se traduit par une très forte utilisation de l’interdit, une absence d’accueil des chalands, une tentation de répondre par la création de nouveaux parkings en ouvrage.

En haute saison, la demande varie fortement avec la présence de la clientèle touristique, pour satisfaire ces nouveaux besoins, les zones de stationnement payant sont étendues, c’est notamment le cas à Juan les Pins et Golfe Juan.

Il convient de tenir compte des variations de la demande de stationnement en proposer des solutions personnalisées et en veillant au respect des règles de stationnement.

Les centres-bourgs : des espaces inadaptés à l’usage de l’automobile

Les villages et les centres historiques de l’agglomération sont très attractifs sur le plan résidentiel et touristique. Mais ils sont inadaptés à l’usage de l’automobile, y compris au niveau des garages des résidents.

Il en résulte une tendance générale à développer :

  •  Un contrôle physique des accès avec des bornes rétractables ou escamotables (exemples sur les communes de St Paul, Gourdon.
    Dans le cadre de la révision en cours du PDU, cette rubrique sera modifiée.

Mieux connaître la Communauté d'Agglomération
Sophia Antipolis

Carte de la Communauté d'Agglomération de Sophia Antipolis

Au 1er janvier 2002, 16 communes ont fait le choix de se regrouper en une entité unique « la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis ». Elles ont souhaité mutualiser certaines de leurs compétences dans un souci de cohérence des territoires, de pertinence, d’économie d’échelle.

lire la suite...